MMA

Les arts martiaux mixtes (MMA)

 

Le (MMA) ou arts martiaux mixte est l’un des sports les plus dynamiques au monde ces deux dernières décennies. En ces temps modernes, c’est un sport populaire qui bénéficie d’un suivi massif de millions de personnes partout dans le monde sur tous les continents.

Le MMA moderne a pris de l’importance au début des années 1990, lorsque l’Ultimate Fighting Championship a été créé aux États-Unis, invitant les meilleurs combattants du monde à concourir dans l’Octogone pour déterminer qui régnait en maître.

Mais le sport existe depuis bien plus longtemps que cela et partage ses origines au début de l’histoire de l’homme. À la base, le MMA est un amalgame de toutes les disciplines de combat, harmonieusement combinées pour former un système homogène et unifié. Certains disent que c’est la forme la plus pure de combat à mains nues car elle prend les plus grands éléments de divers arts martiaux et les mélange.

De nombreux fans sont tombés amoureux de l’attrait indéniable du MMA, et aujourd’hui, ce sport est devenu aussi populaire que n’importe quel autre, rivalisant avec celui d’autres sports comme le basket-ball et le football. Examinons comment le sport est né, où tout a commencé et où il se dirige. Aujourd’hui, le striker boxing club partage avec vous la richesse de cette discipline qu’est le MMA.

L’histoire ancienne du MMA

Le pancrace était populaire dans la Grèce antique.

Bien que le MMA soit né à la fin du 19e siècle, il existe des archives de certains arts martiaux qui contenaient des concepts de MMA remontant à la civilisation ancienne. Le concept de rassembler plusieurs formes de combat n’est certainement pas nouveau et remonte à l’histoire primitive de l’homme.

L’une des premières formes de MMA est née de la dynastie Han dans la Chine ancienne, développée par l’armée chinoise comme une forme de combat au corps à corps à utiliser pendant la guerre. L’art s’appelait Shuai Jiao et combinait des styles tels que la lutte et le kung-fu. C’était l’un des premiers arts martiaux à marier à la fois des techniques de frappe et de grappling, notamment des coups de pied, des coups de poing, des projections et diverses clés articulaires.

La Grèce antique avait également sa propre adaptation appelée Pancrace, combinant des éléments de frappe et de lutte qui ressemblaient beaucoup au MMA moderne. Le pancrace a réuni les arts de la lutte et de la boxe et a introduit le sport dès la 33e Olympiade en 648 av.

En pancrace, toutes les frappes et prises étaient autorisées à quelques exceptions près, notamment l’interdiction des morsures,les piques oculaires, les frappes à l’aine. Les matchs se disputait entre deux combattants et se poursuivait jusqu’à ce qu’un combattant ne puisse plus continuer ou se soit soumis. Plus tard, le pancrace a été transmis à d’autres cultures telles que les anciens Romains.

Au fil des ans, de plus en plus de pays ont commencé à expérimenter leurs propres arts martiaux, et le concept de mélange de styles de combat devenait courant. Le MMA s’est rapidement répandu dans le monde entier, y compris en Europe et en Occident.

MMA aux 18e et 19e siècles

Au milieu du XIXe siècle, les pratiquants français de la savate défiaient les combattants qui pratiquaient d’autres arts martiaux, dans le but de tester leurs techniques de combat. Un tournoi eut lieu en 1852 entre des combattants français de savate et des boxeurs anglais à mains nues. La fascination de tester un art martial  à un autre art martial s’est poursuivie pendant les années suivantes, et bientôt, le concept de MMA a commencé à faire son chemin dans le reste du monde.

Le tout premier art martial connu pour avoir combiné les styles de combat européens avec les arts asiatiques s’appelle Bartitsu, qui a été fondé à Londres en 1899 par Edward William Barton-Wright. Il a fusionné divers éléments de lutte, de judo, de boxe occidentale, de kick-boxing et de jiu-jitsu. Naturellement, avec la popularité croissante des concepts MMA, l’histoire a vu se dérouler de nombreux tournois de style mixte.

En 1963, le légendaire judoka et lutteur « Judo » Gene Lebell, qui entraînera des années plus tard la populaire combattante de MMA « Rowdy » Ronda Rousey, a combattu le boxeur professionnel Milo Savage dans un combat sans limites. Lebell a vaincu Savage avec un étranglement arrière pour le laisser inconscient. C’était le premier combat de style mixte télévisé aux États-Unis. La même année, trois pratiquants de Karaté Kyokushin du Japon se sont rendus en Thaïlande et ont combattu au prestigieux stade de boxe du Lumpinee contre trois combattants de Muay Thai.

À la fin des années 1960 et au début des années 1970, l’artiste martial est devenu l’acteur hollywoodien Bruce Lee, surnommé « Le Dragon », est devenu mondialement célèbre pour son incroyable talent aux arts martiaux. Il avait développé son propre style unique appelé Jeet Kune Do, qui portait à nouveau le concept de MMA en mélangeant tout ce qui fonctionnait dans tous les arts martiaux pour former un seul style de combat cohérent. De nombreux experts considèrent le Jeet Kune Do comme le précurseur du sport que nous connaissons aujourd’hui, et Lee est considéré par beaucoup comme le « père du MMA moderne ».

Arts martiaux mixtes modernes

Le développement des arts martiaux qui a conduit à l’établissement de la scène MMA américaine et japonaise est celui qui a vu l’essor du Jiu-Jitsu brésilien.

Les choses ont commencé au début des années 1900 lorsque Carlos et Helio Gracie, les pères fondateurs de la célèbre famille de combattants Gracie qui avaient inventé le Jiu-Jitsu brésilien, ont lancé le « Gracie Challenge », qui s’est déroulé dans divers gymnases.

Des combattants du monde entier se rendaient au Brésil pour relever le défi Gracie, mais perdaient souvent parce qu’ils n’avaient jamais expérimenté cette technique de grappling de haut niveau auparavant. Cette légende a semé la graine de la pensée qui se manifestera plus tard dans le MMA moderne.

En 1993, l’UFC a été créée, la promotion organisant son tout premier événement le 12 novembre de la même année, au McNichols Sports Arena de Denver, au Colorado. Avec un public de près de 8 000 personnes, l’UFC a organisé un tournoi d’une journée à huit hommes sans catégories de poids, sans round et sans pause dans les combats, ni juges. Les deux seules règles étaient de ne pas mordre et de ne pas piquer les yeux. Les matchs ne pouvaient se terminer que par soumission, KO ou arrêt du coin via un jet de serviette. Le tournoi a été remporté par Royce Gracie, fils d’Helio, qui a reçu 50 000 $ pour sa victoire.

Deux décennies plus tard, et le MMA, tel que nous le connaissons aujourd’hui, est l’un des sports les plus suivi au monde. Outre l’UFC, il existe désormais de nombreuses grandes organisations mondiales de MMA telles que ONE Championship en Asie et Bellator MMA aux États-Unis.

Aujourd’hui, après de nombreux changements de règles, le MMA est un sport hautement réglementé avec un ensemble de règles qui a rendu le sport plus sûr pour les athlètes en compétition tout en conservant l’excitation brute et l’esprit du combat de style mixte.

 

Les règles générales

Tout événement MMA, peu importe le pays, adopte des règles de base communes à toutes les organisations.

La durée

Un combat se déroule généralement en 3 rounds de 5 minutes avec une minute de pause après chaque round. Cela peut passer par 5 rounds de 5 minutes avec la même durée lors d’un championnat avec comme prix la ceinture.

Les préparatifs

Durant l’organisation d’un affrontement, une commission mixte paritaire d’entraîneurs et d’officiels établit un système de classement et de carrière sportive pour assurer l’équivalence de niveau technique et sportif des combattants. Chaque participant ne peut pas combattre plus d’une fois par réunion. Il devra également attendre 28 jours avant d’entamer le prochain affrontement, voire 30 jours en cas de KO lors du dernier combat.

Parallèlement, un combattant doit être présent lors de la réunion de la présentation des règles de combat et au plus tard une heure avant le début de l’évènement. Il peut néanmoins envoyer un représentant à sa place lors de ce briefing.

Puis, avant chaque affrontement, il doit présenter des certificats médicaux à jour qui justifient différents tests d’aptitude au combat :

  1. Certificat médical d’aptitude à la compétition de MMA (saison en cours) ;
  2. Scanner crânien à la suite d’un KO ;
  3. Carnet répertoriant tous les KO subis ;
  4. Examen du fond de l’œil « verre à 3 miroirs de Goldmann » (de moins de 3 mois) ;
  5. Électrocardiogramme (de moins de 3 mois) ;
  6. Tests VIH et Hépatite.

Les catégories de poids

Chaque organisation de combat libre adopte sa propre catégorie de poids, mais des confusions avec d’autres disciplines ont été constatées. Les règles ont alors été modifiées en 9 catégories de poids (UFC) énumérées par le code administratif de la Commission Athlétique de l’État du Nevada.

Elles sont stipulées dans les « Règles unifiées des Arts Martiaux Mixtes » (Unified Rules of Mixed Martial Arts) adoptées en 2003 :

  • Flyweight ou poids mouche: 125 lb ou moins de 57 kg ;
  • Bantamweight ou poids coq: 135 lb ou moins de 61 kg ;
  • Featherweight ou poids plume: 145 lb ou moins de 66 kg ;
  • Lightweight ou poids léger: 155 lb ou moins 70 kg ;
  • Welterweight ou poids welter: 170 lb ou moins de 77 kg ;
  • Middleweight ou poids moyen: 185 lb ou moins de 84 kg ;
  • Light Heavyweight ou poids mi-lourd: 205 lb ou moins de 93 kg ;
  • Heavyweight ou poids lourd: 265 lb ou moins de 120 kg ;
  • Super Heavyweight ou poids super lourds : pas de limite de poids.

La veille d’un affrontement, un combattant doit effectuer la pesée officielle sur la balance apportée par le promoteur. L’adversaire ou son représentant ainsi que les officiels de la compétition sont également présents.

Notons que les organisations MMA japonaises ne sont pas obligées de respecter une catégorie de poids du fait du manque de lois gouvernementales à ce sujet. Ce sont les promoteurs qui établissent ces limites afin d’assurer l’esprit de compétition. Par ailleurs, les combattants et l’organisateur d’un évènement peuvent convenir d’une limite de poids particulière (catchweight) à condition de respecter un écart de poids maximal.

Les issues possibles d’un combat

Il existe différentes façons de remporter un combat MMA que ce soit avant sa durée maximale ou après le gong :
Le KO ou Knockout : il s’agit de l’issue la plus évidente d’un combat, car l’adversaire n’est plus en mesure d’attaquer ou de se défendre. Le KO termine un affrontement lorsqu’un des participants perd conscience à cause des coups qu’il a encaissés.

Le TKO ou KO Technique : c’est une décision prise par l’arbitre, le médecin ou les hommes du coin d’un combattant. Ce dernier est encore conscient, mais n’est plus en mesure de combattre normalement. Le TKO est notamment valable lorsqu’un combattant encaisse trop de coups sans plus être capable de se défendre comme lors d’un Ground and Pound au sol.

Le TKO est également déclaré par l’arbitre ou le médecin lorsqu’un participant est victime d’une douleur intense qui le pénalise ou d’une coupure importante sur le corps suite à un coup violent. Dans ce cas, l’arrêt du combat est inévitable même si le combattant persiste ou ne partage pas la décision.

Enfin, l’abandon via le throw towel, c’est-à-dire lorsque les hommes de coin jettent la serviette, est un TKO lorsqu’ils aperçoivent les douleurs citées précédemment. Il en est de même lorsqu’ils constatent que leur sportif reçoit une sévère correction de la part de son adversaire à cause d’une grande différence de niveau.

La soumission : elle est représentée par l’abandon d’un combattant lorsqu’il ne peut plus supporter un étranglement ou une clé infligée par son adversaire. Il peut alors avertir verbalement l’arbitre de sa décision ou taper trois fois avec le plat de sa main sur son adversaire.

Le Technical submission ou soumission technique : comme pour le KO technique, il est décidé par l’arbitre lorsqu’il constate qu’un combattant ne peut plus supporter la clé ou l’étranglement de son adversaire même s’il n’a pas fait les gestes conventionnels de soumission.

Le Technical Decision (TD) : c’est un signe d’arrêt de combat décidé par les juges lorsqu’ils s’aperçoivent qu’un participant n’est plus capable de poursuivre le combat suite à un accident non intentionnel. Ils choisissent alors le vainqueur selon une décision unanime ou partagée, en considérant que l’affrontement a écoulé la limite normale de temps. C’est notamment le cas lorsqu’un combattant est victime d’une grave blessure en tombant du ring sans que son adversaire ait porté un coup.

Le Technical Draw : c’est un cas similaire au technical decision, mais les juges choisissent de déclarer l’égalité entre les participants.

La disqualification d’un combattant : cela signifie que celui-ci perd le combat à cause d’une violation des règles notamment en infligeant un coup non autorisé de manière délibérée.

Le No Contest (NC) : c’est une situation de contestation ou de l’arrêt non intentionnel du combat lorsqu’un participant demande l’annulation d’une décision d’arrêt qu’il juge trop hâtive. Elle est également décidée lorsque le gagnant est testé positif à des examens de dopage ou lors d’un coup non autorisé.

Les coups prohibés

Même si le MMA est un combat libre, tous les coups ne sont pas pour autant permis. Chaque organisation et Commission Athlétique d’un pays établit ses propres réglementations. En France par exemple, comme la morsure, le doigt dans l’œil (ou n’importe quel orifice) et les coups aux parties génitales, les techniques, frappes ou comportements suivants sont interdits par la FFKMDA(Fédération française de kick boxing, muay thaï et disciplines associées) :

Quels sont les coups interdits en MMA ?

 

  • Le coup de coude (autorisé aux États-Unis) ;

Les coups de pieds ou de genoux assénés à un adversaire au sol ;

  • Les frappes dans les reins, sur la colonne vertébrale, sur la gorge et derrière la tête ;
  • Le coup de tête ;
  • Les coups de pieds d’arrêt, directs ou latéraux portés directement sur l’articulation du genou ;
  • Les prises ou manipulations de moins de 4 doigts ;
  • Les pincements et griffures intentionnels ;
  • La saisie ou le tirage de cheveux ;
  • Les projections ou amenées au sol qui font tomber l’adversaire sur son cou ou sa tête ;
  • Les projections ou poussées de son adversaire hors du ring ;
  • La saisie de vêtements ou d’équipements de protection ;
  • Les attaques verbales non sportives portées à l’adversaire, à son équipe, à l’arbitre, aux juges et/ou aux autres officiels ;
  • Les coups pendant une décision officielle d’arrêt de combat ;
  • Les attaques trop tôt ou trop tard lors des débuts et fins de rounds ;
  • Le non-respect des instructions de l’arbitre.

Les différentes décisions des juges

L’Unanimous Decision (UD) ou décision unanime est déclaré lorsque les trois juges sont du même avis sur le vainqueur. Le même cas est repris pour l’Unanimous draw ou égalité unanime, mais les juges déclarent tous l’égalité.

Le Majority Decision (MD) ou décision majoritaire correspond à l’avis commun de deux juges contre un seul qui déclare l’égalité.

Le Split Decision (SD) reprend le même avis des deux juges, tandis que le troisième déclare l’avis contraire à celui de ses collègues.

Le Split Draw ou égalité partagée représente trois avis différents pour chaque juge : l’un déclare un vainqueur, un autre désigne son adversaire comme vainqueur et le dernier décrète l’égalité.

Enfin, le Majority Draw ou égalité majoritaire correspond à deux décisions d’égalité par les deux juges ; le troisième désigne un vainqueur.

boxe thaïlandaise/ MUAY THAÏ

Qu'est-ce que Muay Thai

Introduction

Muay Thai, qui se traduit par « la boxe thaïlandaise », est le sport national en Thaïlande. C’est une boxe qui prends des éléments de Muay Boran,  art martial traditionnel thaïlandais qui est d’origine et d’usage militaire datant du XIIIe siècle pendant le royaume de Sukhothai.

Muay Thai est connu comme « l’art de 8 membres » car il utilise 8 points de contact, nommément coups de poing, des coudes, des genoux et des coups de pied. Cela le diffère des autres sports de combat debout tels que la boxe (2 points – poings) et la boxe pieds poings  (4 points – poings et pieds).

Aujourd’hui, Muay Thai est pratiqué et enseigné non seulement en Thaïlande, mais aussi dans le monde entier.

Qu’est-ce que Muay Thai ou Boxe Thaï?

« Muay » se traduit par la « boxe » en Thaïlandais, alors Muay Thaï est littéralement la boxe thaïlandaise. , Muay Thaï en tant que sport de combat moderne, a d’abord été formalisé au début du XXe siècle. Ce sport a été influencé par la boxe britannique où les règles codifiées de boxe anglaise ont été mises en place. Pendant cette période, les combattants ont également abandonné le combat avec les mains entouré des cordes («Kard Chuek») et ont commencé à porter des gants de boxe dans des compétitions.

Muay Thai est un sport de frappe debout, avec deux adversaires dans un ring, utilisant des coups de poing, des coudes, des genoux et des coups de pieds, de tibias, les saisies, les balayages et les projections y sont également autorisées. Outre le contact à 8 points, une différence clé entre Muay Thaï et de nombreux autres sports de combat  constituent son accent sur des éléments traditionnels tels que le rituel de danse de pré-combat connu sous le nom de Wai Kru Ram Muay, la couronne de tête (Mongkon) et le Sarama musique qui accompagne chaque combat.


Qu'est-ce que Muay Thai

Muay Thai Histoire

L’histoire de Muay Thai peut être traçée historiquement à la dynastie sukhothai de la Thaïlande vers le 13ème siècle. Comme indiqué dans l’histoire thaïlandaise, la première armée thaïlandaise est née de la nécessité de défendre le royaume et les soldats ont été enseignés à la fois au combat des forces armés et en civil. Au fil du temps, l’évolution de cet art martial nous a donné Muay Boran et ensuite le Muay Thaï, le sport  de combat comme nous le connaissons aujourd’hui.

En raison des guerres avec des royaumes et des tribus voisines au cours des siècles, le Muay Thai devint un mode de vie pour les habitants du Siam (comme l’appelait en Thaïlande). L’une des histoires les plus célèbres de Muay Thai est venue par le Grand Nai Khanom Tom, pendant la période d’Ayutthaya. Le conte raconte comment Nai Khanom Tom a battu 9 combattants birmans, l’un après l’autre, lors de son emprisonnement après que le royaume de Siam était sous siège. L’événement historique (à moitié imprégné de mythe) est maintenant célébré comme Muay Thaï Day qui a lieu chaque année le 17 mars.

Au cours de l’ère du royaume de Rattanakosin (environ 18ème au début du XXe siècle), Muay Thai devint officiellement un sport national dans lequel les règles et réglementations ont été introduites.



Qu'est-ce que Muay Thai

Muay Thai moderne

Le Muay Thai s’est développé au fil des années depuis la période de la Première Guerre mondiale pour devenir un sport de combat aimé et pratiqué dans le monde entier. Le Muay Thaï Moderne englobe des éléments de la boxe traditionnelle, y compris l’utilisation de gants de boxe rembourés, les combats se font de 3 à 5 rounds avec une limite de temps avec des règles définies et le combat se déroulant dans un ring.

Le Muay Thaï prend une grande partie de ses coups et de ses techniques d’anciens Muay Thaï, communément appelés Muay Boran. Le Muay Boran a été créé principalement pour un combat à main nue pendant la guerre. Au fur et à mesure que le sport évolue, les techniques dangereuses de Muay Boran pouvant être meurtrières sont devenues interdites  dans la pratique du Muay Thaï, comme des coups aux articulations, à l’aine ou derrière la tête.

Au-delà des variétés de coups, comme on le voit dans la boxe occidentale (par exemple, des directs, des crochets, des kicks, des coups de pied, des coudes et des coups de genou sont utilisés en Muay Thai. Les saisies, balayages et les projections sont également utilisés de manière stratégique dans le Muay Thaï moderne pour en faire un art de combat complet. En raison du contact de 8 points, le sport s’est révélé être l’un des arts de frappe debout les plus efficaces et pratiqué par de nombreux artistes martiaux mixtes.

Les stades de Lumpinee et Rajadamnern à Bangkok sont considérés comme les arènes les plus prestigieuses de Muay Thaï. Les combattants, locaux et étrangers aspirent à participer aux championnat dans ses stades.


Les techniques de Muay Thaï

Les techniques de Muay thaï peuvent être généralement classées en technique d’attaque, de défense et de contre. Pour devenir pratiquant de Muay Thaï, il faut une pratique constante, répéter les techniques jusqu’à ce qu’ils fassent parti de la mémoire musculaire.

La pratique du Muay Thaï commence par l’apprentissage des différentes positions et des différents mouvements de base. Avec le menton caché, le corps est maintenu debout et les mains en position de garde pour protéger la tête. Les pieds sont maintenus à peu près à la largeur des deux épaules pour faciliter les blocages et les attaques en jambes. Les droitiers gardent  leur pied gauche à l’avant tout en gardant les pieds droits à environ 45 degrés à l’extérieur. Les gauchers (Southpaws) le font en sens inverse avec leur pied droit devant. Cette posture permet au combattant d’être en équilibre et prêt à frapper ou à défendre le cas échéant.

Les techniques d’attaque consistent en des coups de poing, des coups de coude, des coups de genoux , des coups de pieds et de tibias. Les techniques de défense sont constituées de blocages et déviations des mains et des pieds, des esquives, des déplacements, des saisies de jambes, bras, nuques, corps. Ces techniques se mélangent et se pratiquent en combinaisons (combo) pouvant être utilisées pour attaquer ou contrer. Chaque technique d’attaque comprend une série de combinaisons.

Voici un coup d’œil aux différentes techniques d’attaque et de combinaisons:

Coup de poing

Les coups de poing sont des armes les plus couramment utilisées en Muay Thaï. Les principales techniques de frappe comprennent le direct du poing avant (JAB), le coup de poing direct du bras arrière  (cross), l’uppercut, le crochet bras avant  et bras arrière. La puissance des coups est générée avec la vitesse des pieds, de la hanche, en déplaçant le poids du corps par la rotation de la hanche et des épaules.

Coude

Le coude est l’une des parties les plus dures du corps humain, ce qui en fait une arme efficace en Muay Thaï. Il existe de nombreuses façons différentes de porter un coup de coude: latéralement à la tête, du haut en bas, d’inverser au menton, du coude volant du coude de haut en bas et de rotation du coude. Lorsqu’il est exécuté correctement, les coups de coude peuvent assommer un adversaire ou infliger des coupures profondes qui peuvent mettre fin à un combat par arrêt d’arbitre.

Coup de pied

Le coup de pied de Muay Thaï est une arme dévastatrice livrée avec les tibias ou les pieds. Le coup de pied peut être circulaire de l’extérieur vers l’intérieur, le bras se balançant en arrière avec la rotation intérieure de la hanche pour générer une force. Les coups de pied peuvent être portés sur les jambes de l’adversaire (connu sous le nom de coup de pied bas ), portés au corps, sur les bras, le dos ou  la tête.

Outre le coup de pied circulaire, les coups de pied de Muay Thaï peuvent être livrés de différentes manières telles que le coup de pied sauté, le coup de pied en rotation, les coups de pied retombant (du haut  en bas avec le talon atterrissant sur la tête de l’adversaire) et le coup de pied retourné acrobatique popularisé par le Nak Muay  Légende, SACHAI.

Tip

Le coup de pied  repoussant qui garde l’adversaire à distance de frappe, appelé « Teep » en Muay Thaï, il peut être utilisé à la fois de manière défensive ou offensive. Il peut être utilisé comme technique pour maintenir l’adversaire à distance et stopper une avancée ou une attaque si elle est livrée avec puissance et précision.

Il y a différentes façons d’utiliser le Teep, y compris le coup de pied avant droit qui peut être livré au plexus solaire, à la jambe , voir au visage . Les tips peuvent également être portés comme un coup de pied latéral avec la jambe arrière ou sauter avec le coup de pied avant pour avoir encore plus de puissance.

Les genoux

Les genoux en Muay Thaï sont généralement des armes portées de près utilisés comme attaque ou contre. Ils sont souvent portés au corps, en particulier le foie ou le plexus  mais aussi sur les cuisses ou directement à la tête. Les coups de genoux sautés peuvent également être dévastateurs si elles atteignent la cible. Lorsqu’ils sont utilisés efficacement comme d’autres armes de Muay Thai, les genoux peuvent mettre fin au combat par knockout.

Les genoux sont généralement portés avec la jambe arrière pour générer plus de force. Ils peuvent être portés droit ou en diagonale . Ils peuvent également être portés à la tête de l’adversaire en sautant.

 

La saisie, le balayage et la projection

La saisie, le balayage et la projection en  Muay Thaï sont  habituellement utilisée en combinaison avec de coups de genou et de coude. le CLINCH est une technique de combat de près qui nécessite de nombreuses années de pratique pour la maîtriser. Les saisies, Les projections et balayages pour faire trébucher l’adversaire au sol sont également autorisés et effectués pendant le combat. Lorsqu’il est utilisé de manière approprié, le CLINCH peut aider les combattants à prendre le dessus sur leurs adversaires et à remporter des combats.


Comment s’améliorer à Muay Thai

Il n’y a pas de raccourci pour devenir bon Nak Muay. Les combattants professionnels en Thaïlande s’entraînent deux fois par jour, six jours par semaine et en compétition presque tous les mois. Beaucoup d’entre eux accumulent des centaines de combats dans leur carrière car ils ont commencé à pratiquer dès l’âge de quatre ou cinq ans.

Les techniques de boxe thaïlandaises  sont à répéter à  « mâcher,  broyer et digérer  » . La répétition des mêmes techniques encore et encore au quotidien jusqu’à ce qu’ils deviennent une seconde nature. En plus de travailler sur des techniques, le mental, le cardio et la force sont des éléments importants pour devenir un bon combattant. C’est pourquoi les exercices d’exécution et de force sont également effectués tous les jours dans le programme de formation du combattant.

Les entraîneurs sont appelés  « KRU » en Muay Thaï, ce qui signifie enseignant. Les krus sont respectés et ont toujours la confiance du combattant afin d’apporter ce qui est meilleur pour un combattant. Qu’il s’agisse de la préparation pendant la formation ou des conseils donnés, les étudiants doivent toujours donner une confiance à 100% au fur et à mesure, car le KRU sait ce qui est le mieux pour le combattant. Même les combattants avec de nombreux titres continuent à écouter leur entraîneur avec humilité.

Le plus important encore, est de donner le meilleur de soi-même pendant la pratique, c’est la meilleure voie à suivre. repoussez vos limites et donnez tout ce que vous avez. En bref, donnez tout à l’entraînement et entraînez vous régulièrement et fréquemment dès que vous le pouvez.


Quels sont les avantages du Muay Thaï?

Avec des origines datant du 13ème siècle, le Muay Thaï a été développé à l’origine pour un combat à la main dans la guerre. Au fil du temps, il a évolué pour devenir un art martial et ensuite le sport de combat que nous connaissons aujourd’hui.

Bien qu’il reste à être un sport de contact complet, les temps ont changé avec de plus en plus de personnes qui pratiquent le Muay thaï pour une variété de raisons. Bien que beaucoup continuent de rivaliser dans la discipline, il existe une formation croissante de Muay Thaï pour des raisons de fitness et de loisirs. Aujourd’hui, le Muay Thaï est pratiqué à tout âge dans le monde entier.

Voici un coup d’œil à dix avantages de Muay Thai:

Brûleur de calories

La pratique permet de brûler les calories supplémentaires et la pratique de la boxe thaïlandaise le fait efficacement. Chaque cours de boxe thaïlandaise dure environ 1 à 2 heures et commence par un échauffement, du shadow boxing, des techniques de frappes , du travail au sac lourd, sur des paos, avant de terminer les exercices développement de force. Une session de 2 heures peut bruler 1000 calories, ce qui en fait une grande facilitatrice pour perdre du poids.

Auto défense

Le Muay Thaï se compose de techniques d’attaque et de défense. En tant qu’art de combat originaire de combat militaire, le Muay Thaï a été conçu pour infliger une douleur à l’ennemi tout en protégeant le pratiquant. Sa gamme d’armes comme les coups de coude, les coups de genou et les coups de pieds peuvent être utilisées pour désarmer une attaque. C’est un grand outil de légitime défense, ce qui le rend idéal pour que tout le monde apprenne particulièrement les enfants et les femmes.

Force mentale

La pratique du Muay Thaï permet de renforcer la force mental qui aide à repousser des limites physiques et mentales telle que la persévérance. Donc, le Muay Thai renforce non seulement le corps, mais aussi l’esprit. Quand le problème devient dur, le dur devient difficile. Être fort mentalement permet à une personne de faire face à la difficulté  de faire face à l’incertitude et à l’adversité.

Confiance en soi

L’entraînement de Muay Thaï permet de sécher la masse graisseuse et d’obtenir une meilleure forme. Et lorsqu’une personne se sent bien avec son corps / son regard sur soi change, et la confiance s’établit. Dans le même temps, si l’on fait l’effort de pratiquer régulièrement le Muay Thai, on améliore au fil du temps la confiance en soi.

L’endorphine

Les endorphines sont des hormones sécrétées dans le cerveau et le système nerveux. La libération d’endorphines dans le corps est connue pour le sentiment de confort et de bien-être qui peut aider dans la gestion du stress. la sécrétion d’endorphine  nous mets dans un état d’euphorie garanti après une séance d’entraînement ou session intense de boxe thaïlandaise.

Renforce le corps

L’entraînement de Muay Thaï est difficile. Chaque session dure de 1 à 2 heures et intègre plusieurs shadow boxing, de sparring dur, de session dur de pao, d’entraînement en force et d’exercices de conditionnement. Un entraînement traditionnel pour les combattants comprendra même une course de 3 à 5 km comme échauffement. Un corps douloureux aujourd’hui est un corps fort demain. Il est clair que la pratique régulière de Muay Thai améliorera régulièrement la forme physique et renforcera le corps.

Élargit le cercle social

Il y a toujours un fort sentiment de camaraderie à chaque gymnase Muay Thaï . Il y a un intérêt commun à l’apprentissage de Muay Thaï ; Tout le monde travaille vers l’objectif partagé de perfectionnement; Le sang et la sueur sont laissés pendant la pratique; Et c’est ainsi que les amitiés les plus profondes sont forgées. Des amis qui s’endurcissent ensemble, restent ensemble.

Amusant

Pour tous les passionnés de fitness qui n’arrêtent de courir sur le tapis roulant ou soulevant les mêmes poids depuis longtemps, le Muay Thaï est l’antidote. En plus d’apprendre différentes techniques et combos, une pratique de Muay Thaï incorpore une variété d’exercices qui rend la formation ludique et efficace en même temps. Lorsque l’activité est intéressante, il y a plus de motivation et d’incitation à s’entraîner. Que ce soit pour les loisirs ou la forme physique, Muay Thaï est une activité idéale ludique et épanouissante.

Diminue la pression artérielle 

La maladie cardiovasculaire est une des causes de la mort . L’une des maladies cardiaques les plus courantes est l’hypertension, ou une pression artérielle élevée, ce qui peut entraîner de graves complications telles que l’accident vasculaire cérébral et l’insuffisance cardiaque. La première étape pour réduire le risque de développer des maladies cardiaques consiste à apporter des changements positifs en s’engageant dans des exercices cardiovasculaires réguliers. En tant que sport en cardio-intensif, une formation régulière à Muay Thai peut réduire la pression artérielle et renforcer le cœur. Être en bonne santé n’est pas une mode ou une tendance, c’est un mode de vie et le Muay Thai peut aider à y parvenir.

Facile à apprendre

Contrairement à de nombreux arts martiaux qui se concentrent sur des katas (chorégraphie imaginaire de combat), le Muay Thaï est axé combat et efficacité immédiate. Il n’y a pas de chorégraphie élaborée ou détaillée et les mouvements ne sont pas conçus pour être effectués à des fins de divertissement. Le Muay Thaï est un style de combat debout qui a été développé pour mettre l’adversaire hors d’état de nuire de la manière la plus efficace. Les techniques sont efficaces et direct. Pas de mouvements fantaisistes, compliqués et inutiles.


Quelle tenue vestimentaire pour la pratique de la boxe thaïlandaise.

Code vestimentaire:

Comme la plupart des autres sports, les compétitions de boxe thaï exigent que les participants aient la tenue adaptée. La plupart des événements professionnels de Muay Thaï offrent pour des combats officiels,  des vêtements de combat en vue de la promotion de leurs articles pour les combats diffusés à la télévision, pour la vente en direct ppv (pay per view) ou sur les médias sociaux.

L’un des aspect de la boxe Thaï est l’accent sur les traditions et la culture. Même dans des événements internationaux, les combats de boxe thaïlandaises sont souvent accompagnés de musique thaïlandaise classique appelée Sarama, parfois interprétée en direct par des musiciens. Les combattants portent un couronne unique appelé Mongkhon et des brassards connus sous le nom de Prajiades. Ces deux articles sont considérés comme des objets sacrés et sont manipulés avec soin.

Le code vestimentaire pour la pratique de la boxe thaïlandaise est plus décontracté. Les shorts de Muay Thaï sont portés et les hommes vont généralement être torse nu en raison de la chaleur en Thaïlande. En dehors de la Thaïlande, les shorts de Muay Thaï sont souvent jumelés avec un débardeur d’exercice ou un t-shirt pour hommes et femmes.

Les gants de Muay Thaï

:

Les gants de  Muay sont construits avec des différences de gants de boxe traditionnels en raison de la nature du sport. Les gants de boxe traditionnels ont tendance à être plus rembourrés autour de la zone des articulations, des gants de Muay Thaï sont plus uniformément rembourrés sur l’intégralité des gants. Ce rembourrage tout rond offre une protection contre les coudes et les coups de pied.

Les gants à lacets entre 6 oz à 10 oz sont utilisés pour les combats professionnels. Car plus facile à enlever pendant les pauses, des gants avec fermetures velcro (crochet et boucle) sont utilisés pour une pratique quotidienne en salle et en sparring. De temps en temps, des gants à lacets peuvent être utilisés pour s’y préparer

Les Shorts de Muay Thaï:

Les shorts de boxe thaïlandaise  sont également les vêtements relativement modernes influencé par la boxe occidentale. Vous pouvez observer la similarité apparente entre les styles respectifs. Les shorts de boxe occidentale ont tendance à être plus longs  jusqu’au dessus des genoux, tandis que les Shorts de Muay thai sont beaucoup plus courts et s’arrête juste autour de la taille.

Les shorts de  Muay thaï sont coupés de cette façon pour permettre une totale liberté de mouvement afin que les porteurs se sentent à l’aise  avec leurs coups de pied. Les tissus de satin, de nylon et de mélange de polyester sont généralement utilisés en raison de leur sensation confortable et de leur poids léger.

Accessoires:

Outre des gants et des shorts, des mitaines pour la main et des  chevillières sont deux équipements importants en Muay Thai. Les enveloppes de la main fournissent un support du poignet et des mains, contribuant à minimiser les blessures à la main pendant la boxe. Des bandes qui enveloppent les mains lavables réutilisables sont utilisées pour la pratique tandis que des bandages durs sont utilisés en compétition pour bien protéger les mains.

Quant aux chevillières, elles ne sont pas toujours portées, mais de nombreux combattants s’entraînent ou combattent avec pour soutenir la cheville. Les chevillières offrent apporte un maintien supplémentaire aux chevilles ce qui peut aider à équilibrer et minimiser les blessures à la cheville.

Différence entre le code vestimentaire ancien et moderne du Muay Thaï

Dans les premières années, autour du 8ème siècle,  quand le Muay Thaï est devenu un sport , la corde de chanvre était habituellement enveloppé autour des mains. Cette pratique est connue sous le nom de Kard Chuek. C’est une forme plus brutale de combat avec des taux de knockout les plus élevés. Les combats de Kard Chuek sont toujours pratiqués aujourd’hui avec des changements mineurs. Les concurrents portent généralement des gants de 4 oz et enveloppés de cordes pour imiter l’héritage de Kard Chuek.


Wai Khru Ram Muay

En tant que sport fortement lié aux traditions et à la culture, l’un des aspects les plus distinctifs de Muay Thai est la cérémonie de pré-combat connue sous le nom de Wai Kru Ram Muay.

Le rituel cérémonial se déroule dans ring, accompagné de musique thaïlandaise rythmique traditionnelle appelée Sarama. le Sarama est une musique thaïlandaise traditionnelle rythmique unique qui accompagne également les combats. Les sons hypnotiques du Sarama juxtaposés avec des mouvements brutaux rapides pour caractériser le Muay Thai.

Bien qu’il soit toujours respecté ensemble « wai kru » ou « RAM Muay », tout le rituel implique deux segments distincts. WAI KRU signifie « Respect de l’enseignant » Bien que RAM Muay puisse être traduit littéralement pour signifier « la danse classique de la boxe ». Dans le Wai Kru Ram Muay, les combattants commencent à marcher à l’intérieur du ring dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, le long des cordes, faisant une pause à chaque coin avec une prière pour rechercher une protection pendant le combat. Ils se déroulent ensuite au centre pour effectuer la partie « Wai Khru » qui implique de  s’agenouiller, ensuite de faire un arc  de cercle et le « Wai kru »est fait trois fois pour rendre hommage à ses parents, enseignants et à la divinité.

Une fois que le Wai Kru est terminé, les combattants effectuent une danse (Ram Muay) à divers degrés d’élaboration. Les danses Ram Muay rendent souvent hommage à des personnages célèbres dans des légendes thaïlandaises . Les combattants se retirent ensuite dans leurs coins où leur coiffe de Mongkhon est enlevée par leur entraîneur ou un membre respecté du camp.

Le Wai Kru Ram Muay est non seulement de nature cérémoniel, mais contribue également à préparer les combattants physiquement et mentalement. On dit parfois que la danse est une indication d’une forme de combattant à travers la posture, l’équilibre et la grâce. Certains interprètes renommés du Wai Kru comprennent Saenchanai, Buakaw, Superbank et Namsaknoi.

Aujourd’hui, le Wai Khru est enseigné dans les gymnases de Muay Thaïlandais dans le monde entier. Chaque année, des milliers de pratiquants de boxes thaïlandaise du monde entier se rassemblent dans l’ancienne ville thaïlandaise d’Ayutthaya pour la cérémonie annuelle de la Wai Kru et montrent leur appréciation des traditions de Muay Thai.

Muay thai vs boxe

Muay Thai est un sport complètement différent de la boxe traditionnelle. Bien que la boxe classique utilise uniquement des coups de poing, la boxe thaïlandaise implique une plus grande gamme de techniques, notamment des coudes, des genoux, des coups de pied, des balayages et projections.

Les coups de pied offrent au Muay Thaï une gamme plus large de frappe qui peut être un avantage contre un boxeur sans entraînement aux coups de pied. La boxe anglaise a tendance à se concentrer sur des coups de poing, de la défense et du jeu de jambes. Les boxeurs ont tendance à avoir plus de puissance dans leurs coups de poing.

En termes d’efficacité dans la légitime défense ou les combats de la rue, la boxe et le Muay Thai sont des disciplines idéales à pratiquer.

Muay thai vs mma

La différence la plus distincte entre le Muay Thaï  et le MMA (arts martiaux mixtes) est l’inclusion de la lutte debout et au sol de ce dernier. En règle générale, les combattants de la MMA se forment dans plusieurs disciplines qui comprennent les frappes debout ainsi que le grappling et les frappes au sol, tandis que Muay Thaï en soi est un art de frappe debout. En raison de son efficacité, le Muay Thaï est un choix populaire de nombreux combattants MMA pour apprendre à se battre debout.

Lorsqu’il est opposé l’un contre l’autre, le combattant de Muay Thaï fera tout pour éviter d’être emmené au sol. Un combattant de MMA compétent dans une discipline comme la lutte ou le  Jiu Jitsu brésilien n’aura probablement pas de solution face à un combattant complet debout. Lorsque la chance se présente, il tentera un emmener au sol.

Muay thai vs bjj

Muay Thaï est largement reconnu comme l’un des sports de combat  les plus efficace debout, tandis que le  Jiu Jitsu brésilien est reconnu comme le système de lutte au sol comme l’un des plus dominant. Les deux sont fondamentalement différents en tant que sport de combat avec l’un axé sur la frappe , tandis que l’autre est axé sur les soumissions. Les deux arts martiaux sont largement favorisés par les pratiquants des arts martiaux mixtes(MMA)

Comme de nombreux sports de combat, Muay Thaï et BJJ peuvent être efficaces comme des compétences de légitime défense dans des situations de la vie réelle. Avec des bons entraînement, ces arts martiaux peuvent mettre terme à une agression et mettre hors d’état de nuire.

Les supporters de Muay Thaï pensent qu’un Nak Muay bien formé battrait le combattant de BJJ par un KO.  De même, les fans de BJJ sont confiants pour un étranglement  du combattant de boxe thaïlandaise par  la soumission une fois que le combat sera au sol.

Dans un visage hypothétique, il se résume au niveau de la maîtrise du pratiquant individuel que de l’art lui-même, de sa capacité d’adaptation et de sa capacité à saisir les occasions (Fight QI). Un combattant très qualifié de brésilien pourra assommer son adversaire alors qu’un pratiquant de haut niveau Jiu Jitsu est capable de se débarrasser de son adversaire avec une finition une clé ou un étranglement.

Muay Thaï vs kickboxing

Kickboxing est une combinaison de technique de boxe anglaise et des différentes techniques de coup de pieds . Le Muay Thaï est l’un des sports avec le kickboxing des plus connus en boxe pieds poings avec le karaté  Kyokushin et le  K-1.

Dans les années 90 au début des années 2000, la K-1 était la promotion sportive de combat internationale pré-éminente. Les combattants d’une variété d’origines martiales à travers le monde se sont réunies pour se révéler sur une scène mondiale, ce qui a nécessité des règles unifiées.

La K-1 a apporté des modifications à ses règles au fil des ans, différant du Muay Thai notamment en l’absence de coudes et limitant l’utilisation de la projection. En raison de sa popularité, de nombreuses promotions de kickboxing continuent d’appliquer les mêmes règles.

Outre cela, les deux sports sont suffisamment similaires que de nombreux combattants de Muay Thai et Kickboxing sont souvent en concurrence et tenaient des titres dans les deux sports. De manière générale, les kickboxers se concentrent davantage sur le jeu de jambes et les coups de poing tandis que les combattants thaïlandais de Muay se concentrent sur toutes les armes  ( coudes et genoux compris)en se concentrant sur les coups qui marquent plus l’adversaire.


Muay Thaï: Règles et règlements thaïlandais

Comme tous les sports, les compétitions Muay Thaï sont régies par un ensemble de règles et de réglementations strictes. Ils sont mis en place de manière appropriée par des fédérations sous le regard de l’arbitrage pour assurer la sécurité des combattants ainsi que l’équité sans aucun parti pris entre combattants. La boxe occidentale traditionnelle a eu une influence majeure dans le développement du Muay Thaï en tant que sport  de combat  ancien datant du début du XXe siècle. Les règles du sport ont ensuite évolué au fil des ans pour devenir ce qu’elle est aujourd’hui.

La liste détaillée des règles et des réglementations couvre divers aspects qui sont généralement ignorés par le public et la plupart des fans occasionnels submergés par l’excitation des combats. Ces règles vitales peuvent varier légèrement en fonction de la salle ou de l’organisateur, mais sont suffisamment distinctives pour faire la séparation entre le Muay Thaï et le kickboxing américain, néerlandais ou japonais. Le Muay Thaï est le plus différencié des autres sports de combat grâce à l’utilisation des coudes, des genoux, des coups de pied chassés (Teeps),  des saisies et des projections.

Pour les combattants de gymnase et ceux qui cherchent la compétition, il est important d’avoir une compréhension claire des règles afin de réussir dans ce sport. Pour les fans, la connaissance des règles améliore l’appréciation  du spectacle.

Voici quelques-unes des règles et réglementations clés qui sont communes dans diverses promotions et organisations de pratique de Muay Thai:

Limite d’âge

L’âge minimum pour se qualifier pour des combats professionnels varie d’un pays à l’autre. La limite d’âge en Thaïlande est de 15 -16 ans et de 18 ans dans d’autres pays. De nombreux combattants commencent à participer dès le plus jeune âge dans des combats amateurs avec une interdiction des coups de coudes à la tête. Les équipements de protection tels que la protection de la tête, les coussinets de coude et la gilet rembourré peuvent être obligatoires.

Le ring

Les combats ont toujours lieu sur le ring sur une plate-forme (carrée) surélevée mesurant entre la taille de 4,9 mètres /4,9 mètres (16 pi) à 7,3 mètres / 7,3 mètres (24 ft). Les précautions de sécurité sont prises en compte dans la construction du ring généralement composée de cordes, de 4 poteaux d’angle de 90°  et de plancher recouverts de matériaux de rembourrage et d’amortisseurs appropriés.

Gants de boxe

Pour la sécurité et l’équité, les promotions professionnelles de Muay Thaï fourniront toujours des gants de boxe. Les tailles de gants entre 6 oz à 10 oz sont prescrites sur la base des divisions de poids. Il existe maintenant plusieurs promotions qui pratique le Muay Thaï  avec des gants de style MMA (doigt ouvert) entre 4 et 6 oz.

Tenue de concurrents

Les chemises et les chaussures sont interdites pour les combattants et seuls les shorts  de boxe thaïlandaises sont portés pendant les combats. La plupart des boxeurs thaïlandais portent également les brassards sacrés appelés Prajiad, notamment sur des événements en dehors de la Thaïlande. Les chevillières sont couramment portées, mais ils ne sont pas mandatés.

Divisions de poids

Comme la boxe traditionnelle, les combattants thaïlandais de Muay se disputent dans leurs divisions de poids. Les pesées ont généralement lieu une journée avant le combat ou le même jour pour que les combattants respectent les classes de poids respectives.

Durée de combat

les combats de Muay Thaï sont pratiqués pour 5 rounds de 3 minutes chacun, avec une pause de 2 minutes entre les rounds. Dans certaines organisations télévisées, les combats sont raccourcis à 3 rounds de 3 minutes pour répondre au public occasionnel. Pour les événements amateurs, les durées de combat sont plus courtes avec des rounds de 2 minutes et le repos de 1 minute entre les rounds. Les combats juniors sont composés de rounds de 1 minute.

Combats féminins

Les combats féminines diffèrent peu de leurs homologues masculins. Le plus évident serait la nécessité d’un  soutien-gorge de protection adapté à la boxe ou une chemise sans manches. Les femmes avec des cheveux longs veilleront également que leurs cheveux soient attachés. La longueur des combats diffèrent entre les organisations, mais de nombreux combats féminins ont les même règles que les combats masculins.

Système de notation

Dans le cas où il n’y a pas de knock-out, le gagnant sera désigné en fonction du système de notation. Le système de  notation de Muay Thaï privilégie le combattant qui peut atteindre avec plus de coups et infliger plus de dégâts. Les plus agressifs ne marquent pas nécessairement plus de points si les coups portés n’infligent pas de dommages. C’est la qualité qui prédomine sur la quantité et c’est la raison pour laquelle les fans ont souvent mal interprété les résultats d’un combat.

Pour marquer, le gagnant de chaque round se voit attribué 10 points tandis que son adversaire reçoit ( en cas de ko ou de pénalité) 9, 8  ou 7 points en fonction de la performance des combattants dans le round. Par exemple, le gagnant clair d’un round obtiendra 10 points tandis que le perdant obtiendra 9 points, mais si celui-ci a été compté une fois il obtiendra 8 points. Dans un round d’égalité, les deux boxeurs obtiennent 10 points chacun. Un combattant dominant dans les 5 rounds peut avoir un maximum de 50 points.

Arrêts

L’arbitre peut stopper le combat en cas de disqualification, en cas de blessure handicapante, ou si un combattant surpasse visiblement son adversaire. Le médecin peut après contrôle  également arrêter un combat sur la base du fait que le combattant est inapte à continuer. Les coins peuvent également jeter  la serviette dans le ring pour arrêter le combat si leur combattant est blessé. Dans ce cas, un gagnant est déterminé avant la fin du combat.

Faute

Pour des raisons de sécurité, certaines techniques et coups sont pénalisées et peuvent entraîner un avertissement ou une disqualification. Des coups de tête, des morsures, des coups à l’aine, frapper la nuque, les piques dans les yeux sont interdits. Si un adversaire est coincés aux cordes du rings (par exemple avec des pieds et, ou une main sur le sol), aucune frappe n’est autorisée sur l’adversaire. Les accidents arrivent parfois en raison du rythme rapide du combat et cela sera jugé en conséquence par les arbitres et les officiels du ring.

Des comportements irrespectueux tels que cracher ou injurier seront également traités de pénalités, notamment l’avertissement, la perte de points ou la disqualification. Les projections sont autorisés, les techniques de judo ou de lutte sont interdites. Le projections des adversaires hors du ring ou la projection avec un pont du dos comme on le voit dans Pro-Wrestling n’est également pas autorisé.


Questions et réponses pour le débutant Thai Muay

  • y’a t-il un danger à la pratique du Muay Thaï ?
    Réponse:  Le Muay Thai est un sport de contact complet avec un contact physique important. Comme il s’agit d’un sport de combat de compétition, il n’est pas rare que les athlètes aient des ecchymoses et des blessures en compétitions. Cependant, les risques pour la santé sont bas dans la pratique du Muay Thaï en loisir et fitness, la pratique chez les enfants et amateurs est bien sécurisée, plastron, casque, protège tibia, coudière.
  • Le Muay Thaï est-il efficace en self défense dans un combat de rue?
    Réponse: Muay Thai est à l’origine un art de guerre militaire et a été conçu pour infliger une douleur à l’ennemi tout en se protégeant de l’agression. Il possède une large gamme d’armes comme des coups de coude, des frappes au genou et des coups de pied poussés qui peuvent être utilisés pour désarmer une attaque. Il est efficace pour la légitime défense des affrontements physiques, même si nous n’encouragons pas d’engager des combats de rue.
  • Le Kickboxing et Muay Thai sont-ils la même chose?
    Réponse: Kickboxing en tant que sport de combatest différent du Muay Thaï en termes de règles. Bien que les deux sports impliquent l’utilisation des coups de poing, des coups de pied. Les coups de genoux, les coups de coudes ne sont pas autorisés en kickboxing et les projections sont également limitées. De manière générale, les kickboxers se concentrent davantage sur le jeu de jambes et les coups de poing tandis que les combattants thaïlandais en Muay se concentrent sur toutes les armes (coudes et genoux compris, saisies, prokections) en se concentrant sur les coups de pied qui marquent le plus l’adversaire.
  • Le Muay Thaï est-il l’art martial la plus à risque?
    Réponse: Muay Thaï est un système efficace originaire de Muay Boran, des arts de combat à mais nues créés pour une utilisation militaire. Il se concentre sur des techniques efficaces conçues pour infliger des dommages physiques, soutenu par de nombreuses années de pratique intensive et de conditionnement physique. Comme tous les arts martiaux, le Muay Thaï est un art de combat.
  • Le Muay Thaï est-il populaire?
    Réponse: Le Muay Thaï est pratiqué dans le monde entier par des combattants et des non-combattants. Les événements de Muay Thaï sont également organisés dans tous les coins du monde. Beaucoup de passionnés pratiquent ce sport en entraînement majoritairement pour le Fitness, la légitime défense ou en tant que loisirs.
  •  Le Muay Thaï est-il bon pour la légitime défense?
    Réponse: Le Muay Thaï possède une large gamme d’armes comme des coups  de coude, les frappes de genou et des coups de pieds pouvant être utilisés pour désamorcer une attaque. Il est efficace pour la légitime défense, les confrontations physiques, mais seulement en tant que dernier recours. Fuir est la meilleure légitime défense.
  • Combien y’a t’il de types de Muay Thaï?
    Réponse: De manière générale, un seul type de Muay Thaï est pratiqué.
  • Muay Thaï est-il difficile?
    Réponse: Les mouvements Muay Thaï sont conçus pour être simples et efficaces au combat. En tant que telle, les techniques sont deviennent faciles quand on l’a répété inlassablement. Cependant, la pratique du Muay Thaï implique de nombreux conditionnements et les entraînements sont  physiquement intense, ce qui en fait un excellent moyen pour se remettre en forme physiquement et mentalement.
  • Quel est le meilleur sport de combat Muay Thaï ou MMA?
    Réponse: En MMA, des combattants s’entraînent avec une composition de sports différents, notamment les pratiques debout, ainsi que des pratiques de combat au sol. Le Muay Thaï en soi est un art de combat debout qui est largement pratiqué par de nombreux athlètes de MMA.

Lorsqu’il est opposé l’un contre l’autre, le combattant de Muay Thaï fera tout pour éviter de se faire emmener au sol. Un combattant de MMA compétent dans une discipline comme le grappling ou de Jiu Jitsu brésilien  n’aura probablement pas d’issu  dans un face  face debout avec des frappes complètes de Muay Thaï . Lorsque l’opportunité se présentera, il tentera d’emmener le combat au sol. Cependant, le combattant  de Muay thaï est plus apte de gagner s’il est capable de frapper son adversaire en restant debout. Tout cela se résume au niveau de compétences et d’adaptation que possède chaque combattant.

 

Le coach

Entraîneur expérimenté et coach mental certifié, Karim Mfochivé est sacré  champion du Monde de Full-contact le 24 Octobre 2014 dans la catégorie des -72,500 kg (Light Middle Weight), après avoir remporté dans la même année le titre de Champion d’Europe en -72,500 kg le 25 Janvier 2014.  Triple champion de France 2009, 2012 et 2013 

« Après la formation de technicien, praticien puis maître praticien en PNL ( Programmation neuro linguistique) et la mise en pratique en compétition, j’ai pris le recul nécessaire afin de pouvoir apporter ma pierre à l’édifice dans la pratique du Coaching d’athlètes et d’entrepreneurs  en quête de performance.

C’est avec un plaisir renouvelé que je partage ma passion pour les sports de combat avec les amateurs et professionnels en quête de performance. »

kr02Karim Mfochivé Champion de France pro 2012

Mai 2012 Karim Mfochive est sacré champion de France Professionnel de Full-Contact

 

kr06Double champion de france Professionnel 2012 2013

Mai 2013 Karim Mfochivé est sacré une deuxième fois champion de France Professionnel de Full-contact

 

1488189_775346615837968_6096314673055036436_nIMG_8876

Le 25 Janvier 2014 Karim Mfochivé , Champion de France en titre remporte la Ceinture européenne de Full-Contact contre L’anglais Audifax Kinga en 10 rounds de 2 minutes

 

 

LE SAMEDI 25 OCTOBRE 2014! 

KARIM MFOCHIVE CHAMPION DU MONDE CONTRE LA BOSNIAQUE MIRZA BECIRBASIC

C’est dans le cadre du Punch Night Impact 6 que Karim Mfochivé a disputé son championnat du Monde  de full contact face au bosniaque  Mirza Becirbasic. Victoire  au bout de 12 reprises de 2 minutes, le main event de cette soirée. victoire d ‘un autre striker Gaetan Rametta au bout de 5 reprises de 2 minutes.

Champion du Monde 2014kr03
Gala 2014-361Gala 2014-3392

Pour nous joindre… Laissez nous votre message et nous vous contacterons rapidement.

Le Striker Boxing Club, est une association de passionnés, de boxeurs amateurs et professionnels en boxe pieds poings avec un objectif situé au-delà de la compétition.

Notre mission :

Vous faire trouver le plaisir dans l’action,

Vous accompagner au-delà de vos propres limites,

Vous faire découvrir au fur et à mesure votre potentiel et votre propre style d’expression.

Notre rôle est de vous donner le plaisir d’evoluer à travers notre discipline.

Nous sommes heureux de vous accueillir  dans notre laboratoire pugilistique.

Planning

Horaires des cours

PLANNING DES COURS (FULL CONTACT, KICK-BOXING,BOXE THAÏ, MMA)

 

 

Cours enfants à partir de 6 ans, adolescents et adultes:

Salle Lobit Morel; 3 Rue Charles Baudelaire à   Saint-Gaudens

Mercredi

15h00-16h00 (6-11 ans)  Light-Contact et Semi-contact

16h00-17h00 (12-15 ans)  Light Contact et  Semi-Contact

16h-17h00 ( Ados et adultes) Full-contact et Kickboxing

 Lieu des cours à Montréjeau: 

Gymnase municipale

2 rue Courraou, Montréjeau

Horaires des cours adultes

Mardi 20h30-22h00      Full-contact-Kick boxing

Jeudi-20h00-21h30        Boxe Thaïlandaise

Samedi 16h00-18h00     MMA ( Mixed Martial Arts)

Cours enfants

Samedi 14h-15h (6-11 ans) Light-contact, semi-contact ( Full-contact-kick-boxing)

Samedi 15h-16h (12-15 ans)  light-contact, semi-contact (initiation MMA)

Samedi 16h-18h (Ados et adultes) Mixed Martial Arts

 


 Lieu des cours à Bagnères de Luchon: 

Cours adultes et enfants: Salle Nelson Mandela; MJC de Luchon( Salle Nelson Mandela)

Mercredi 19h-20h (6-13 ans) et de 20h-21h (+14 ans et adultes) FULL-CONTACT ET KICK BOXING

 

 

Pour nous joindre… Laissez nous votre message et nous vous contacterons rapidement.

Coaching Mental

VOTRE PERFORMANCE EST NOTRE PRIORITE.

Notre mission principale étant de renforcer votre efficacité  par un apport d’outils essentiels et nécessaires au pilotage de votre performance, nous nous efforçons  d’approfondir nos analyses, observations afin de vous faire part des solutions possibles et adaptées à votre évolution.

Accompagnement et coaching

Très souvent les freins à l’acquisition des comportements efficaces ou à l’adaptation au changement sont le fait de nos représentations limitantes. Prendre conscience de ces représentations et les dépasser nous ouvrent des nouvelles portes et perspectives de réussites.

Notre  mental  avec nous ou contre nous !?

Point essentiel de libération de nos potentialités, notre mental bien orienté joue en notre faveur. Il peut être fondé sur un roc inébranlable ou sur des sables mouvants par moment.

Construire avec succès un équilibre de réussite n’est plus exclusivement individuel mais un enjeu nécessaire dans tout projet commun.

En effet, aujourd’hui, la plupart des dirigeants s’accordent à  reconnaitre que des collaborateurs stressés ne peuvent pas créer la valeur ajoutée sur le long terme. Si certaines situations nécessitent un coup de stress pour faire un bond, il est nécessaire de respecter  un certain équilibre et rythme de progression pour être performant à long terme.

NOS ATELIERS VOUS PERMETTENT DE  :

  • Développer votre potentiel
  • Développer votre savoir être
  • Développer l’autonomie et la prise d’initiative
  • Mieux gérer la pression au quotidien
  • Améliorer la confiance en soi
  • Améliorer votre estime
  • Éliminer les tensions
  • Mieux gérer la pression
  • Garder le contrôle face à une agression

Le coach participe à :

  • Clarifier vos objectifs en fixant les étapes réalistes et réalisables en accord avec votre personnalité profonde et vos aspirations.
  • Retrouver votre motivation et la stimuler pour atteindre les objectifs prédéfinis.
  • Exploiter vos ressources en renforçant votre confiance en vous et en favorisant la libération de votre potentiel.
  • Agir en toute autonomie en repoussant vos limites et en augmentant l’estime de soi et  l’expression de soi pour votre épanouissement personnel.
  • Modifier vos représentations limitantes, vos comportements pour l »atteinte des objectifs définis dans le temps et l’espace.
  • Trouver un ensemble de techniques et compétences nécessaires à  vos objectifs,
  • Améliorer votre mode de communication avec vous même.
  • Prendre conscience de vos potentialités et les améliorer : intelligence émotionnelle, créativité, charisme et leadership…

Utiliser son potentiel de manière optimale!

Dans un contexte (personnel ou professionnel) compétence, réactivité, efficacité et performance deviennent indispensables, la meilleure utilisation de votre potentiel vous permet de mieux évoluer dans votre environnement, d’atteindre vos objectifs en respectant notre épanouissement personnel.

A l’échelle de l’entreprise, le changement est une question récurrente, dans votre processus de progression, nous favorisons la prise de conscience des ressources et potentiels nécessaires à la réussite de vos différents objectifs.

Recevez nos Feedbacks un KDO pour vous améliorer

Tout collaborateur a besoin de feedback. C’est un moyen d’avoir un retour objectif sur soi, d’abandonner les comportements limitants, d’en savoir plus sur soi-même afin de faciliter notre progression. Les feedbacks constructifs, exprimés  au moment approprié, clairs et concis et sur des faits concrets facilitent votre progression.

Karim Mfochivé Coach mental certifié, Maître praticien en PNL ( Programmation Neuro Linguistique)

Entraîneur de Full-contact ( Triple champion de France, Champion d’Europe et du Monde 2014 de Full-contact)

Nous joindre? Laissez nous votre message et nous vous contacterons rapidement

Circuit training-Remise en forme

Cardio Training et renforcement musculaire

Vous souhaitez perdre le poids, renforcer vos muscles, sculpter votre corps en améliorant vos capacités Cardio-vasculaires avec des exercices ludiques?

Le Circuit training est fait pour vous!

L’entrainement en circuit training est traditionnellement utilisé pour développer simultanément la force et les capacités cardiovasculaires. C’est une forme d’entrainement très populaire pour les débutants en raison de la variété et de l’aspect ludique, mais également chez les athlètes par les avantages spécifiques que cela offre au sportif.

Un programme sportif en circuit pour mincir et se muscler rapidement.

Pourquoi s’entraîner en circuit training ?

  • C’est un excellent moyen de s’entrainer sans s’ennuyer. Passer rapidement d’un exercice à l’autre signifie que votre esprit n’a pas le temps de vagabonder ou de se déconnecter. Cela est également ludique pour le débutant et permet de bien apprendre les mouvements.
  • Un circuit permet de brûler plus de calories par rapport à un entrainement classique et offre les avantages du cardio. Vous vous déplacez rapidement entre les exercices, vous maintenez votre rythme cardiaque, ce ce dont vous avez besoin pour brûler des calories.
  • Le circuit training permet autant de reprendre le sport pour un novice, s’entretenir pour un athlète, travailler des qualités athlétiques précises ou encore casser la routine pour un pratiquant assidu.
  • Les séances en circuit vous permettent un entrainement en un minimum de temps. De par l’enchaînement des exercices et le fait que ce soit réalisable à domicile sans matériel. Vous pouvez le faire où et quand vous le souhaitez.
  • Rapide ludique et efficace, Le seul poids de votre corps peut suffire pour l’entrainement !

Il s’adapte à tout type d’objectif, que vous désiriez un physique mince et tonique ou prendre en masse musculaire et en force ou développer des capacités physiques précises.

Nous joindre? Laissez nous votre message et nous vous contacterons rapidement

Kick-boxing

La pratique du Kick-boxing et ses avantages

1-Faire fondre la graisse rapidement en combinant des techniques d’arts martiaux et un entraînement cardio-vasculaire, le kickboxing est un entraînement énergique qui garantit la combustion des calories et de la graisse rapidement.

«C’est un entraînement incroyablement efficace. Le kickboxing à lui seul brûle environ 750 calories en une heure  « Ajoutez de la corde à sauter et des exercices de conditionnement, et vous pourriez brûler de 750 à 900 calories en une heure. »

Le cardio-training du kickboxing est l’un des moyens les plus efficaces pour brûler la graisse, en particulier la masse graisseuse du ventre; la pratique régulière permet d’anticiper les maladies cardiaques, le diabète et certains types de cancer. Une étude publiée dans l’American Journal of Physiology a démontré que les exercices d’aérobic réduisaient mieux la graisse du ventre que les exercices de musculation en brûlant en moyenne 67% de calories en plus.

2-Tonifier tout votre corps  «La combinaison des exercices de kickboxing  avec une corde à sauter, un entraînement en circuit training avec des exercices de renforcement musculaire de base de kickboxing a un effet tonique et important car il vous oblige à engager tous les groupes musculaires de votre corps»,En utilisant les déplacements  de kickboxing, vous brûlerez encore plus de calories. «Vous travaillerez également la ceinture abdominale, car chaque mouvement sollicite énormément la puissance abdominale.Le pratique régulière du kickboxing améliore la santé du cœur et améliore également la coordination, la souplesse, la flexibilité et les réflexes.

 3. Apprendre des mouvements de légitime défense

Alors que la majorité des femmes se tournent vers le kickboxing pour s’entraîner physiquement, la légitime défense est un avantage pour beaucoup, «Nous l’enseignons en mettant l’accent sur ‘pourquoi apprendre a se défendre, ‘Quand l’utiliser.’ Il est important de savoir pourquoi certains mouvements engagent certaines parties du corps. , » Avoir la capacité de vous protéger est un atout précieux et vous devez savoir que si vous vous trouvez dans une situation dangereuse, vous avez les connaissances nécessaires pour vous aider à vous en sortir en toute sécurité.

4-Éliminez le stress et l’agressivité

Parfois, le meilleur moyen de réduire le stress après une dure journée de travail n’est pas une bière froide, mais une activité physique intense. Le kickboxing est un moyen sain d’évacuer les frustrations de la journée, ce qui vous aidera également à mieux dormir et à améliorer votre clarté mentale.«C’est un excellent moyen pour pouvoir  dépasser ses peurs et garder son sang froid»,. « La boxe augmente également la libération d’endorphines, ce qui peut diminuer considérablement stress. »Avec l’atmosphère de groupe le kickboxing est encore plus efficace pour la libération d’endorphines. Tandis que n’importe quel type d’activité vigoureuse libère ces produits chimiques de bien-être, l’exercice en groupe améliore leur impact, selon des chercheurs de l’Institut d’anthropologie cognitive et évolutive d’Oxford, en Angleterre.

5. Développer la confiance en soi

Il n’y a rien de plus rassurant que de se savoir capable de se défendre et d’être bien dans sa peau. L’intensité progressive des entrainements de kickboxing vous apportera rapidement des améliorations et des résultats. «Lorsque vous vous lancez dans un programme qui vous met vraiment au défi et vous le terminez, cela renforce à lui seul votre confiance en vous, car vous avez atteint un objectif donc vous en êtes fier.

Défintion et historique de la discipline

Le kick-boxing est une discipline sportive appartenant au groupe des boxes pieds-poings1 (BPP) développée au début des années 1960 par les Américains, ou « kick-boxing américain » (avec coup de pied circulaire en ligne basse – uniquement sur la cuisse) et parallèlement à la même époque par les Japonais, appelé « kick-boxing japonais » avec autorisation des coups de genou direct, coups de coude et projections de judo. Ce type de boxe, notamment de compétition, a été influencé par de nombreuses pratiques de combat extrème-orientales et également par les boxes occidentales.

Un combattant de kick-boxing se nomme « kick-boxeur » (au féminin, « kick-boxeuse »). Cette appellation n’est pas à confondre avec le terme « kickeur », qui a contrario de « boxeur » (rencontre avec les poings uniquement) est un combattant qui utilise en grande quantité les coups de pied. La discipline s’écrit le plus couramment, en français, « kick-boxing » et, en anglais, « kickboxing ».

En outre, le kick-boxing désigne outre-Atlantique l’ensemble des pratiques de combat utilisant les coups de pied et coups de poing. Il existe de nombreuses formes de kick-boxing notamment : les boxes américaines (full-contact ou kick-boxing américain sans low-kick, kick-boxing américain avec low-kick et kick-boxing américain aux points ou point-fighting).

 La révolution du karaté américain

 Le premier héros fut le très célèbre karatéka Joe Lewis qui disputa le premier match de « karaté » avec des gants de boxe. Un nouveau style de combat était né et, lentement cette forme sportive se structura, des rencontres s’organisèrent un peu partout et Howard Hanson, célèbre organisateur et ceinture noire de karaté shorin-ryu, eut l’idée d’organiser les combats sur un ring plutôt que sur un tatami. Il fallait une fédération pour régir ce nouveau sport, la première fut la « Professional Karate Association » (P.K.A.) fondée par Mike Anderson et les époux Don et Judy Quine. Cette fédération avait pour objectif de coordonner et de promouvoir cette discipline au niveau professionnel dans le monde entier. Mike Anderson à cette époque dirigeait la revue « Professional Karate Magazine » et organisait la « Top Ten » national à l’issue de laquelle des sommes importantes étaient distribuées aux vainqueurs. Cette forme de compétition a été introduite en France par Dominique Valéra (célèbre karatéka français) à la fin des années 1970, sous le nom de « full-contact », appelée plus tard « boxe américaine » suivant des directives ministérielles.

 Rapidement les Américains dominent le monde occidental avec leurs vedettes comme Bill Wallace dit « superfoot » grâce à sa légendaire jambe avant. Il est le porte drapeau du mouvement du « Full contact Karate », ensuite Joe Lewis bien sûr, Jeff Smith (meilleur « points-fighter » en 1974, élève du célèbre coréen Jhoon Rhee, connu comme le père du Taekwondo américain et inventeur des protections en plastique utilisées pour le lancement du full-contact le 14 septembre 1974), Isaias Duenas et Joe Corley.

Mais un autre tournant annonce la naissance du full-contact moderne. Howard Hanson, élève de Mike Stone, professionnel des organisations et visionnaire, s’aperçoit que les règles dans lesquelles les combats s’inscrivent sont trop limitées. Pour lui, un vrai champion doit défendre son titre contre des combattants de tous les pays. Certes, les Américains dominaient « leur monde » mais pour rencontrer les Asiatiques (notamment les pratiquants de kick-boxing Japonais et Muay thai Thaïlandais), il fallait ajouter à leur sport une technique essentielle : la frappe dans les jambes ou « low-kick ». Enfin naquit un style plus complet alliant les techniques de poing (dites de boxe anglaise) et de pied (karaté, taekwondo…et muay-thaï) Fullcontact lowkick (kick-boxing) .

Nous joindre? laissez nous votre message et nous vous contacterons rapidement.

Full-Contact

Les avantages de la pratique du Full-Contact.

1-Faire fondre la masse graisseuse rapidement de votre corps en combinant des techniques d’arts martiaux et un entraînement cardio-vasculaire, le Full-contact est un entraînement énergique qui garantit la combustion des calories et de la graisse rapidement.

«Un entraînement efficace de Full-contact brûle environ 750 calories en une heure  « Ajoutez de la corde à sauter et des exercices de conditionnement, et vous pourriez brûler de 750 à 900 calories en une heure. »

Le cardio-training du Full-contact est l’un des moyens les plus efficaces pour brûler de la graisse, en particulier la masse graisseuse du ventre ; la pratique régulière permet d’anticiper les maladies cardiaques, de diabète et certains types de cancer. Une étude publiée dans l’American Journal of Physiology a montré que les exercices d’aérobic réduisaient mieux la graisse du ventre que les exercices de musculation en brûlant en moyenne 67% de calories en plus.

Full Night

2-Tonifier tout votre corps  «La combinaison des exercices de Full-contact avec une corde à sauter, un entraînement en circuit training avec des exercices de renforcement musculaire de base de Full-contact a un effet tonique et important car il vous oblige à engager tous les groupes musculaires de votre corps». En utilisant les déplacements  de Full-contact, vous brûlerez encore plus de calories. «Vous travaillerez également la ceinture abdominale, car chaque mouvement sollicite  la puissance abdominale. La pratique régulière du Full-contact améliore la santé du cœur et améliore également la coordination, la souplesse, la flexibilité et les réflexes.

 3. Apprendre des mouvements de légitime défense

Alors que la majorité des femmes se tournent vers le Full-contact pour s’entraîner physiquement, la légitime défense est aussi un avantage pour beaucoup, «Nous l’enseignons en mettant l’accent sur ‘pourquoi apprendre à se défendre, ‘Quand l’utiliser.’ Il est important que vous sachiez pourquoi vous faites certains mouvements et engagez certaines parties de leur corps. » Avoir la capacité de vous protéger est un atout précieux et vous devez savoir que si vous vous trouvez dans une situation dangereuse, vous avez les ressources nécessaires pour vous en sortir en toute sécurité.

4-Éliminez le stress et l’agressivité

Parfois, le meilleur moyen de réduire le stress après une dure journée de travail n’est pas une bière froide, mais une activité physique intense. Le Full-contact est un moyen sain d’évacuer les frustrations de la journée, ce qui vous aidera également à mieux dormir et à améliorer votre clarté mentale.«C’est un excellent moyen pour pouvoir dépasser ses peurs et garder son sang froid»,. « Le Full-contact augmente également la libération d’endorphines, ce qui peut diminuer considérablement le stress. »Avec l’atmosphère de groupe le Full-contact est encore plus efficace pour la libération d’endorphines. Tandis que n’importe quel type d’activité vigoureuse libère ces produits chimiques de bien-être, l’exercice en groupe améliore leur impact, selon des chercheurs de l’Institut d’anthropologie cognitive et évolutive d’Oxford, en Angleterre.

5. Développer l’estime et la confiance en soi

Il n’ya rien de plus rassurant que d’être capable de se défendre et d’être bien dans sa peau. L’intensité progressive des entrainements de Full-contact vous apportera rapidement des améliorations et des résultats. «Lorsque vous vous lancez dans un programme qui vous met vraiment au défi et vous le terminez, celà renforce à lui seul votre confiance en vous, car vous avez atteint un objectif donc vous  en êtes fier.

Historique et Définition du Full-Contact (Boxe américaine):

La véritable appellation de cette discipline est « Full Contact Karate ». Elle appartient aux formes de boxes pieds-poings (BPP) nées aux États-Unis dans les années 1960 et 1970 et est surnommée outre-Atlantique, kick-boxing sans low-kick1 ; ainsi, on trouvera cette discipline sur Wikipedia anglophone avec le terme « American Kickboxing ». Néanmoins, certaines fédérations internationales de boxes pieds-poings utilisent l »expression « full-contact » pour qualifier la forme de karaté de plein-contact sans frappe dans les jambes pour le différencier du kick-boxing avec low-kick.

N.B. : Dans la catégorie dite des « boxes américaines » de compétition, on regroupe trois disciplines issues des États-Unis :

  • Tout d »abord le plein-contact (dénommé « full contact » depuis 1970 et popularisé par la PKA en 1975) qui s’adresse à des pratiquants expérimentés et très entraînés compte tenu de la dangerosité de l’épreuve ;
  • Puis le plein-contact avec low-kick (« full contact avec low kick ») version d »origine  avec coup de pied circulaire en ligne basse avec port de chaussons de boxe américaine – version relancée en 1998 par la Fédération Française de Full-Contact ;
  • Ensuite le light-contact international qui reprend les règles du full-contact (appelé « médium-contact » en France ), et dans lequel les techniques sont portées avec puissance, à l’étranger, mais dont le K.O est interdit (Particularité française : le « light-contact français » (appelé « soft-contact » ), les coups sont parfaitement retenus. C »est donc la valeur technique qui est privilégiée, le vainqueur étant celui qui a atteint le plus grand nombre de cibles, et non pas celui qui aurait été le plus efficace en termes de puissance de frappe comme dans le plein-contact) ;
  • Enfin la troisième discipline la plus connue au Monde est le semi-contact ou « points-fighting » qui ressemble au karaté sportif japonais. Pour cette dernière discipline, les compétiteurs se font face et doivent atteindre des cibles autorisées pour marquer des points. Le nombre de points varie selon l »endroit atteint. À chaque touche valide, le duel est arrêté et l »arbitre annonce les points marqués et le score est affiché au fur et à mesure.

 Le Full Contact est pratiqué en France depuis environ 30 ans. Full Contact qui signifie en anglais « plein contact » est un sport de boxe pieds poings, sans les coups de pied bas (ou low-kicks).

La Boxe Américaine est un sport de combat utilisant des percussions
nécessitant des techniques pieds-poings.

Les coups sont portés en percussion sur des surfaces nommées cibles. Chaque affrontement se compose de plusieurs « rounds » allant de une à deux minutes selon les catégories

Full-Contact


Discipline de la boxe pieds-poings d »origine américaine où deux adversaires de même catégorie s’affrontent à coups de pied et de poing.

Principe


Le Full-Contact combine les techniques de coups de poing et le déroulement des compétitions de la boxe anglaise avec des techniques de coups de pied inspirées du karaté. A la différence des autres disciplines pieds-poings, il n »autorise pas les coups en dessous de la ceinture. D »où le fait qu »on la désigne parfois comme du Kick-Boxing sans low-kick (boxe pieds-poings sans coup aux jambes). Contrairement au Muay Thaï, les coups de coudes et les coups de genoux ne sont pas non plus autorisés.

Tenues


En compétition le pratiquant est torse nu et porte un pantalon et des gants. Ses pieds sont nus mais protégés par un chausson souple en mousse sans semelle. Sous le pantalon, le pratiquant porte des protège-tibias. En salle d’entraînement t nous avons des tee-shirts, des pantalons souples une paire de gants, les protèges tibia et des chaussons souples.

Historique


A l »origine, il fut appelé « Karaté-Full-Contact » pour désigner une variété de karaté où les coups étaient portés pleinement. Le Full-Contact, ou «boxe américaine» (appellation française datant de 1979), est née en 1974 aux Etats-Unis. Il a été mis au point par un organisateur de combats, Mike Anderson, associé à un champion de tae-kwon-do (boxe coréenne), Jhoon Rhee, pour les besoins de l »industrie cinématographique qui cherchait une discipline capable de concurrencer les techniques utilisées dans les films de Bruce Lee. Répondant au désir de nombreux karatékas de pouvoir réellement portés leurs coups, il a aujourd »hui pratiquement supplanté le karaté aux Etats-Unis. C »est un champion de karaté, Dominique Valéra, qui l »a introduit en France. Au cinéma, l »acteur Belge Jean-Claude Van Damme est le porte-drapeau de ce sport.

Caractéristiques


Le Full-Contact a connu un très vif succès vers la fin des années 80 en France. Il a tenté de nombreux karatékas pour des raisons sportives (frappe réelle des coups) mais aussi pour des raisons financières, puisqu »il pouvait être pratiqué en professionnel. De plus, l »interdiction de porter des coups en dessous de la ceinture lui donnait une esthétique particulière. Il bénéficiait enfin d »une image positive, puisqu »il venait d »Amérique… 

Il existe maintenant des formes ludiques concernant la pratique du full contact comme le light contact, touches maitrisées, le semi contact, à la touche, mais aussi le full défense, self défense à base de techniques de full contact et l »energy full, chorégraphie musical avec mouvement du full contact.

ASSAUT: Situation d’opposition régie par les règles du light et Semi Contact

ATTAQUE: Action caractérisé par un ou plusieurs coups visant à atteindre une cible

ATTITUDE: Position du fuller en toute situation d »opposition

BALAYAGE: Action visant à supprimer un ou deux appuis

BARETTES: Niveau intermédiaire entre les couleurs de ceinture pour les de 6 à 14ans

BLOCAGE: Moyen technique de défense permettant de stopper la trajectoire du coup

CADRAGE: Neutralisation offensive qui tend à réduire l »espace d »évolution de l »opposant

CHASSEE: Moyen technique permettant de dévier la trajectoire d »un coup

CIBLE: But à atteindre dans les conditions définies par le règlement ou par l »entraîneur

COMBAT: Situation d »opposition régie par les règles du Full Contact

CONTRE: Coup efficace déclenché après le début d »une action adverse et qui arrive avant que celle si n »aboutisse

CONTRE ATTAQUE: Coup(s) lié(s) à un moyen défensif déclenché après l »attaque de l »opposant

COUP D »ARRÊT: Action qui stoppe la progression adverse

COUP DE PIED FACE: Coup de pied exécuté directement vers l »avant avec le dessous du pied(bol antérieur, plat ou talon)

COUP DE PIED DE COTE: Coup de pied exécuté latéralement avec le dessous du pied (bol antérieur, plat, talon ou tranchant)

COUP DE PIED CIRCULAIRE: Coup de pied exécuté suivant une trajectoire circulaire avec le dessus du pied (ou le bol)

COUP DE PIED RETOURNE DIRECT: Coup de pied exécuté après un mouvement de rotation du corps, directement vers l »arrière avec le talon, le bol ou le plat du pied

COUP DE PIED REVERS: Coup de pied circulaire exécuté de l »intérieur vers l »extérieur avec le talon ou le plat du pied

COUP DE PIED RETOMBANT: Coup de pied exécuté en frappant de haut en bas le talon ou le plat du pied

COUP DE PIED CROISSANT: Coup de pied circulaire exécuté avec l »intérieur du pied en position fléchie ou tendue

CROCHET: Coup donné suivant une trajectoire circulaire, délivré à mi-distance ou en corps à corps

DEPLACEMENT: moyen de se mouvoir permettant de changer de place dans l »espace d »opposition

DIRECT: Coup donné avec le devant des poings suivant une trajectoire rectiligne

DOUBLE: Répétition immédiate du même coup

FEINTE: Action destinée à fixer l »attention de l »opposant dans le but de le perturber et de le tromper

FULL CONTACT: Sport d »opposition pieds poings codifié où le hors combat est autorisé

FULL DEFENSE: Discipline associée intégrant les techniques de Full Contact aux techniques de défense personnelles

FULLER: Pratiquant du Full Contact

GARDE: Attitude personnelle défensive

GRADE:Niveau de la hiérarchie technique

HORS COMBAT: Signes manifestes d »un affaiblissement physiologique tel que le fuller n »a plus les possibilités physiques ou psychiques de continuer à combattre

Évolution et mutation des formes de rencontre aux U.S.A.

 Dans les années 1960, aux États-Unis l’engouement pour le karaté ainsi que pour les autres arts martiaux (kempo, kung-fu, taekwondo, etc.) et la volonté de certains médias font évoluer les choses. Différents styles de pratiques martiales développèrent des formes de contact variées. De nombreux champions désireux de faire connaître la diversité de leurs techniques, contribuèrent à leur évolution. Des tournois sont organisés par des styles de combat divers ; comme l’United States National Karate Championship de Jhoon Rhee, la Bataille d’Atlanta d’Ed Parker, et dès 1963 les opens sur ring de bando burmese kickboxing (forme héritière de l’ancestrale boxe birmane). D’autres tournois importants comme le Mas Oyama All Worth America Championship (karaté kyokushinkai au K.O.) ont changé les traditionnels tournois de karaté jusqu’alors organisés sans contact. Également, l’idée de Bruce Lee (célèbre acteur de cinéma, au milieu des années 1970) et de Jhoon Rhee (professeur d’Alan Steen, de Jeff Smith et de Gordon Franks) de combattre avec protections et gants, a ouvert une nouvelle voie pour tous les amateurs de « combat réel ».

Un tournant décisif

Aux États-Unis, certains historiens situent la naissance du full-contact, le 17 janvier 1970 à Long-Beach (Californie), quand le promoteur Lee Faulkner organisa une rencontre sur ring au K.O., opposant Joe Lewis à Greg Baines, combat de « Full Contact Karate » appelé « American Kickboxing » par un journaliste.

Enfin, une autre hypothèse semble faire la quasi-unanimité dans le Monde du full-contact. Aux États-Unis au milieu des années 1970, certains karatékas de haut niveau, décidèrent d’apporter la dose de contact qui manquait à leur discipline de compétition. C’est ainsi que commença la « révolution » du karaté. Ils procédèrent à des essais de nouvelles formes de combat. D’abord l’idée de l’« open », satisfaisait les exigences de tous les adeptes des arts martiaux, où les pratiquants portaient des protections en matériau expansé, ce qui leur permettaient de toucher un peu plus l’adversaire et sans que le K.O. soit permis.

Ainsi on parla d’un « American Karate », en fait, il s’agissait d’un « Points Karate » (karaté de type escrime olympique à la touche contrôlée, appelé plus tard en Europe, « Semi-contact »). Mais ces grands tournois de « Points Fighting » (dit à la “touchette“) ne satisfaisaient pas tout le monde, il fallait une raison, bien plus importante pour attirer les sponsors et la télévision : le « K.O.system » (les Américains n’appréciaient pas les simulacres de combat). De nombreux pratiquants de karaté et de points-fighting (semi-contact) évoluant dans les compétitions se sentirent frustrés par les réglementations en vigueur privilégiant le contrôle des touches. Alors, ils cherchèrent un sport dans lequel on utilise la puissance des coups de pied et des coups de poing, plutôt qu »en les arrêtant avant de toucher l »adversaire. C’est pour ces raisons que naquit le « Full Contact Karate » le 14 septembre 1974 à Los Angeles (Californie) lors d’une soirée historique réunissant 12000 spectateurs. Ce fut le premier championnat du monde P.K.A. sur tapis d’art martial (en Japonais, « tatami »).

La révolution du karaté américain

 Le premier héros fut le très célèbre karatéka Joe Lewis qui disputa le premier match de « karaté » avec des gants de boxe. Un nouveau style de combat était né et, lentement cette forme sportive se structura, des rencontres s’organisèrent un peu partout et Howard Hanson, célèbre organisateur et ceinture noire de karaté shorin-ryu, eut l’idée d’organiser les combats sur un ring plutôt que sur un tatami. Il fallait une fédération pour régir ce nouveau sport, la première fut la « Professional Karate Association » (P.K.A.) fondée par Mike Anderson et les époux Don et Judy Quine. Cette fédération avait pour objectif de coordonner et de promouvoir cette discipline au niveau professionnel dans le monde entier. Mike Anderson à cette époque dirigeait la revue « Professional Karate Magazine » et organisait la « Top Ten » national à l’issue de laquelle des sommes importantes étaient distribuées aux vainqueurs. Cette forme de compétition a été introduite en France par Dominique Valéra (célèbre karatéka français) à la fin des années 1970, sous le nom de « full-contact », appelée plus tard « boxe américaine » suivant des directives ministérielles.

Rapidement les Américains dominent le monde occidental avec leurs vedettes comme Bill Wallace dit « superfoot » grâce à sa légendaire jambe avant. Il est le porte drapeau du mouvement du « Full contact Karate », ensuite Joe Lewis bien sûr, Jeff Smith (meilleur « points-fighter » en 1974, élève du célèbre coréen Jhoon Rhee, connu comme le père du Taekwondo américain et inventeur des protections en plastique utilisées pour le lancement du full-contact le 14 septembre 1974), Isaias Duenas et Joe Corley.

Mais un autre tournant annonce la naissance du full-contact moderne. Howard Hanson, élève de Mike Stone, professionnel des organisations et visionnaire, s’aperçoit que les règles dans lesquelles les combats s’inscrivent sont trop limitées. Pour lui, un vrai champion doit défendre son titre contre des combattants de tous les pays. Certes, les Américains dominaient « leur monde » mais pour rencontrer les Asiatiques (notamment les pratiquants de kick-boxing Japonais et Muay thai Thaïlandais), il fallait ajouter à leur sport une technique essentielle : la frappe dans les jambes ou « low-kick ». Enfin naquit un style plus complet alliant les techniques de poing (dites de boxe anglaise) et de pied (karaté, taekwondo…et muay-thaï) Fullcontact lowkick (kick-boxing) .

Nous joindre? Laissez nous votre message et nous vous contacterons rapidement.

 

bienvenue!

Bienvenue sur notre site!

Les disciplines proposées pour la saison 2019-2020 sont Le Full-Contact,  le Kick-boxing et les circuits training pour vous permettre de muscler votre corps et votre mental, de garder la forme par des activités ludiques en salle et en plein air.

Le STRIKER BOXING CLUB est une association fondée  dans le but de promouvoir les sports de combat et la boxe éducative.

Nous avons de plaisir de partager notre passion pour les sports de contact avec nos adhérants. Les disciplines proposées pour la saison 2019-2020 sont Le Full-Contact,  le Kick-boxing et les circuits training pour vous permettre de garder la forme par des activités ludiques en salle et en plein air.

Nous accueillons vos enfants dès l’age de 7 ans

7 bonnes raisons de pratiquer nos disciplines

Développer l’estime et la confiance en soi

Libérer les tensions et se sentir bien dans sa peau

Perdre le poids et sculpter son corps rapidement

Mieux gérer le stress et faire face à la pression

Tonifier tout votre corps et améliorer la souplesse

Apprendre les techniques de légitime défense

Développer la maîtrise de soi, le courage et la discipline

En somme, il s’agit d’un excellent entraînement pour l’équilibre « corps esprit ».

Nous ouvrons nos portes cette saison à Saint- gaudens, Les cours sont dispensés par Karim Mfochivé Champion du monde de Full-contact 2014 et Maître praticien en PNL (Programmation Neuro-Linguistique)

Le Full-contact et le Kick-boxing sont un savant mélange de techniques de boxe anglaise et des techniques de jambes de Karaté, une discipline qui présente de nombreux avantages.


  Notre rôle est  de vous emmener à prendre plaisir dans la pratique de nos disciplines, à découvrir et développer les qualités et capacités (techniques, tactiques, physiques et mentales). L’objectif étant de vous faire prendre conscience de votre potentiel,  de les améliorer et par la suite de vous accompagner à trouver le style qui vous convient le mieux…

Jeunes           Débutants         Compétiteurs    Vétérans  

 

Le Striker Boxing Club, est une association de boxeurs amateurs, et professionnels en boxe pieds poings avec un objectif situé au-delà de la compétition.

Vous emmener à trouver le plaisir et la maîtrise dans l’action, à aller au delà de vos propres limites, vous découvrir au fur et à mesure pour finalement trouver votre propre style d’expression sont nos motivations.
 

Notre rôle est de vous donner le plaisir de pratiquer nos disciplines sportives et vous permettre de réaliser et révéler vos potentialités.

Nous sommes heureux de vous accueillir  dans notre club!

Pour nous joindre… Laissez nous votre message et nous vous contacterons rapidement.